Dyspraxie : comment bénéficier d’un bon traitement ?

Parfois nous cédons plus facilement à la panique qu’au raisonnement rationnel lorsqu’il est question de santé. Nous envisageons automatiquement le pire et pensons que ce que l’on a, ou alors ce que nos enfants, nos proches ont, est irréversible voire incurable. Des maladies peu connues comme la Dyspraxie figurent dans cette liste noire qui hante quiconque la croise. Cet handicap des fonctions motrices touche effectivement une très petite partie de la population à un très jeune âge. Cette absence de bonne coordination des mouvements entraîne des difficultés de concentration, et les tâches banales de tous les jours deviennent vite un supplice. Les principaux symptômes de cette pathologie sont :

  • On citera les troubles du contrôle des mouvements, ce qui engendre maladresse ainsi qu’une grande difficulté à effectuer des mouvements simples comme s’habiller par exemple
  • Une difficulté à mémoriser correctement, l’apprentissage pour les personnes atteintes devient plus pénible
  • Une pseudo-dyslexie qui se manifeste chez la plupart des enfants

Quelles sont les conséquences?

Nous notons à ce jour qu’une telle maladie n’a pas de traitement définitif et engendre sur le long terme une très mauvaise notion de l’organisation, de l’assimilation logique et mathématique et d’un manque de soin. Si vous êtes curieux d’en savoir plus, le site : http://www.dyspraxie.fr vous explique tout ce qu’il faut !